Le mental, l’intuition et la créativité

Michel Le MENTAL, L’INTUITION ET LA CRÉATIVITÉ !

Lors des moments difficiles de la vie, si quelqu’un vous disait que « tout est toujours parfait », quelle serait votre réaction ? Elle SE FOUT DE MOI ? Et on me répond souvent :

« Mais si à l’intérieur, on se sent devoir porter de plus en plus de pression ; si on a perdu le sens de ce qu’on fait et on se sent seul face à ses difficultés ! »

C’est cela l’effet magique de l’intuition,

Tant que nous ne fonctionnons qu’avec le mental, nous risquons de rester coincés avec nos peurs, et leurs conséquences : stress, anxiété, paralyse. Faire confiance à l’intuition nous permet au contraire de nous reconnecter avec notre corps et avec ses sensations. L’intuition agit un peu comme un GPS intérieur, qui peut nous guider sur le chemin à prendre pour notre pleine réalisation.

Mais afin de recevoir, nous devons apprendre à demander. Nous devons arrêter la tendance à rester focalisés sur le manque. L’être humain a été conçu pour fonctionner avec les autres, non pas pour rester seul. L’abondance circule grâce à l’énergie de connexion et de collaboration avec les autres.

Et nous devons aussi apprendre à recevoir !

Pour cela il faut rester à l’écoute, faire taire l’agitation du mental qui va alimenter nos doutes et nos peurs, et laisser les choses faire leur cours. L’idée apparaîtra dans notre esprit, les bonnes personnes et opportunités arriveront au bon moment.

Souvent, nous voulons tout connaître et tout comprendre, mais attention : nous pouvons devenir accros à la connaissance, et pourtant avoir toujours l’impression de manquer de quelque chose.

Notre énergie changera si on arrive à ralentir et à observer ce qui se passe autour de nous et à l’intérieur de nous. À rester attentif à l’instant présent. À regarder dans les yeux nos insécurités et nos peurs. Le silence et la méditation peuvent permettre de se comprendre, de reconnecter avec son esprit, sa véritable nature, et de libérer son potentiel. Pour sortir du piège de la connaissance et avoir le courage de suivre ses convictions, il faut apprendre à bien ne rien faire !

Les signes extérieurs de la réussite nous poussent à rester toujours focalisé sur ce qui nous manque. Nous aspirons à une vie idéale, nous sommes à la recherche constante de l’équilibre. Mais la nature, comme la vie, est dans un changement perpétuel, elle est une succession de cycles d’expansions et de contractions. Résister au changement, résister aux contractions ne fera que les prolonger.

Notre besoin de tout contrôler est le fruit de notre insécurité. Nous avons peur du jugement des autres, et encore plus de notre propre jugement. Notre insécurité alimente notre besoin constant de performer. Nous sommes impatients d’avoir des résultats, nous essayons de forcer le rythme naturel des choses. En ce faisant, nous portons toute l’attention sur nos doutes, nous coupons totalement la magie de l’inspiration et de notre pouvoir de création.

Afin de vivre une vie satisfaisante, pleine, nous avons tendance à chercher la confiance en soi au lieu de l’amour de soi. Mais c’est l’amour de soi qui va déraciner l’insécurité. Que ce soit vis-à-vis des autres ou de nous-même.

Il s’agit de se reconnecter avec notre vraie nature, avec l’instant présent, et observer les réactions à la fois en nous et autour de nous. En cultivant des habitudes aussi puissantes à l’intérieur de nous, nous allons forcément influencer les conditions externes, nos relations avec les autres.

Et vous ? Qu’allez-vous faire dès aujourd’hui pour être plus conscients que tout est toujours parfait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.